Le Brésil est avant tout le pays des fruits; avant même la plage et les bébètes ! Je vais essayer de vous les présenter et de vous mettre, qui sait, l'eau à la bouche... (et voir les photos côté galerie).

 

Le premier, le plus populaire, comme la pomme chez nous est sans doute la mangue (manga): il y en a des grosses, des énormes, des petites, des longues, des rondes, des rouges, des vertes, des jaunes etc... Les manguiers poussent partout, de la savane à la Mata Atlantica (forêt des côtes). Elles tombent au sol, et souvent pourrissent là. Certaines sont très juteuses, d'autres fibreuses (prévoir 15 mn de séance fil dentaire ensuite !), mais la chair reste jaune orangée et bien sucrée. Les enfants des villages les ramassent et en mangent toute la journée. On l'adore !

 

Ensuite, je pense à la Papaye, appelée mamão (Loulou en réclame souvent en l'appelant de son nom brésilien !). On en a vu deux sortes : des petites (200 g) et des énormes (1à 2 kg !) rondes ou longues. Le petit dej préféré de Xav ! (ça fait peur à voir...) Elles poussent au sommet de longs arbres qui sont en fait des herbes géantes (comme les palmiers). Les brésiliens l'aiment aussi beaucoup et la proposent souvent au café da manha (p'tit dej). A l'intérieur, une chair orange vif et des pépins noires et groupés au centre. Un régal !

 

Un autre que les gens ici préfère manger en pâte, est la goyave, ou goiaba. Petite et ronde, une chair rosée, et des pépins clairs hélas insérés dans la plus grande partie du fruit, ce qui explique qu'il est plus facile de la consommer en jus filtré ou en pâte de fruit. Mais quel parfum exquis ! Inoubliable...

 

L'inévitable Ananas (Abacaxi), tellement sucré et délicieux qu'on risque de ne plus en manger à notre retour... pendant un moment en tout cas.

 

L'avocat, (abacate) très gros, que les locaux préfèrent boire mixé avec du lait ! Ah, j'ai pas essayé... Je préfère la version vinaigrette, rien à faire. Mais ils sont succulents !

 

Ah ! Le très délicieux Maracuja, fruit de la passion, qui prend toute une paume de main tant il est gros ! Peau jaune pâle qui se fripe et brunit en quelques jours, et qui abrite des grains verdâtres et gluants au parfum inoubliable ! Par contre très acide... On le consomme mixé avec de l'eau, puis filtré (les grains sont assez abrasifs) et sucré, c'est inévitable.

 

Un autre que l'on trouve quasiment sur tout le continent, qui pousse sur un arbre buissonnant, est le légendaire Acérola ! Cette fameuse baie rouge qui renferme un taux de vitamine C imbattable. Qui n'en a pas encore consommé en comprimés pendant l'hiver ? Évidement, le goût in situ est vraiment meilleur et fin, doux et acidulé à la fois... j'adore !

 

Dans cette catégorie, un autre petit et rouge qui pousse aussi sur un buisson et que les enfants mangent beaucoup est le pitanga. Il se différencie de l'acérola par ses segments marqués et son goût indescriptible hélas, mais qu'on n'aime pas spécialement.

 

Un autre qu'on a adoré et qui est aussi un trésor de bienfait (très haute teneur en antioxydants, très énergétique et nourrissant), est l' açai. Il vient d'amazonie (nourriture de base des indiens), d'un palmier, et même ses graines sont utilisées pour faire des bijoux (vous viendrez me voir les filles...) Il ne se consomme qu'en jus ou bien on achète sa pulpe congelée ( marron rouge) qui est mixée avec des bananes, du sirop de guarana... pour en faire un sorbet à tomber par terre ! (enfin, ça dépend qui le fait...) Inutile d'essayer de manger quelque chose après !

 

D'autres petits fruits : le sériguela du nordeste du brésil, petit fruit oblongue et orange, comme une grosse olive et dont Loulou raffole; il faut le sucer pour extraire le jus et laisser la peau et le gros noyau central. Pas grand chose à manger mais plaisant ! A ne pas confondre avec le caja, orange aussi et de la même taille, mais bien rond . Beaucoup plus acide...pas trop aimé, bien qu'en jus ce soit sympa. L'umbu, sorte de petite prune verte et très acide, mais qui n'est pas une prune...On le trouve plutôt vers Bahia. Et le cajarana, que je n'ai pas réussi à goûter car il n'est pas venu à maturité à temps: d'abord vert et allongé (comme une grosse prune) il vire au jaune plus ou moins. Mais je n'en sait pas plus.

 

Les fruits étranges :

 

Le sapoti, rond avec une peau kaki et rugueuse comme certaine poires, qui a une chair de texture granuleuse avec plein de pépins dans des compartiments; dans le même genre, il y a la piña (pomme cannelle en guadeloupe pour ceux qui connaissent) qui ressemble vaguement à un artichaut, d'abord dure puis qui devient subitement très molle: il faut l'ouvrir, puis sucer chaque petit noyau (y'en a des dizaines !) pour manger la chair comestible et granuleuse aussi. Travail de patience !

On trouve aussi un peut partout un fruit bizarre et énorme comme un gros ballon de rugby (voir plus) qui pousse étrangement sur le tronc d'un arbre, et qui est très difforme. Ça ne donne pas envie... C'est le fruit du Jacquier, le Jaco, qu'il faut ouvrir avec une très longue lame. Ensuite, il faut attraper avec les doigts les compartiments de chair à l'intérieur qui renferment aussi un gros noyau. Le problème c'est qu'il contient aussi une sorte de glu naturelle qui laisse des traces un moment sur les doigts et les lèvres... pas fan.

Le graviola lui ressemble aussi, mais de taille plus modeste et avec une peau à peine plus lisse. Je n'ai pas eu l'occasion d'en couper, mais son jus blanc est un régal! Savoureux et doux.

 

Je dois parler du cajù, que les brésiliens adorent en jus (pas nous! Bah! Drôle de goût...) En fait, ce fruit est très étrange : c'est lui qui donne la fameuse graine de cajou, enveloppée dans une coquille en forme de haricot très très dure, et qu'on ne peut extraire qu'en le grillant dans un feu (attention, ça explose!) Mais cette graine se trouve attachée au sommet d'un fruit (? euh, botaniquement ça ne doit pas être ça) qui a la forme d'un poivron, jaune ou rouge. On adore la graine, mais pas le reste!

 

Bon, et bien j'ai oublié de citer les bananes, de toutes tailles et goûts, (plates, rondes, longues, à cuisiner, etc...), les melons (jaune comme chez nous et les dentelés à chair orange comme les nôtres), les pastèques, les pommes, les poires, les prunes... je crois qu'on a fait le tour, sachant qu'on n'est pas allés dans le sud ni en amazonie, et qu'il y en a encore tout plein d'autres à découvrir.

A ce propos, beaucoup de brésiliens n'en connaissent pas autant que nous ! (pour de vrai...)

 

Alors, l'eau à la bouche?