Bom dia a toda gente !

 

Nous habitons maintenant à jeri, un gros village au bord de la mer et des dunes. Il y a beaucoup de soleil ici, et beaucoup de vent aussi. On n'est pas très loin de la plage, alors presque tous les jours, après la sieste, nous allons nous baigner. Papa m'emmène jouer dans les petits rouleaux, même si je rêve de monter sur les planches de surf comme les grands ! Parfois, on monte en haut de la grande dune, parce que j'adore dévaler la pente sur les fesses ou le ventre en criant de joie. Après je suis couvert de sable ! Et ensuite on regarde le soleil se coucher... Quand Zanna et Juan P, les amis de papa et maman travaillait, on allait les voir et il nous faisait un énorme açai qu'on se partageait tous les trois. Je m'en mettais de partout ! Ça faisait rire tout le monde! Et le monsieur qui vend du tabac tout à côté me donne souvent une sucette. Je crie « bonbon, bonbon! » Je peux même monter sur sa moto bleue, en imitant le bruit du moteur: « broum, broum » C'est dur de m'en faire descendre! Mais j'adore aussi les quads de la rue principale, ceux qui sont devant l'agence touristique où papa et maman se connecte à internet: camilia me demande toujours un « beijo » pour avoir le droit de monter dessus, et ensuite je fais trop mon malin en regardant les passants du haut de mes quatre roues! Je craque aussi pour les buggys, et je fais aussi des pieds et des mains pour m'asseoir sur le siège conducteur et jouer avec le volant et le levier de vitesse. Papa et maman râlent souvent, ils ne comprennent pas ma passion! Mais d'abord, quand je vais rentrer en France, Tata Chatoue m'a dit qu'elle avait un gros tracteur à roulette à me prêter...Na !

L'autre jour, j'ai eu très peur : je sortais de la chambre et un gros lézard gris d'ici s'est précipité entre mes jambes pour se réfugier sous le lit. J'ai crié très fort, maman m'a pris dans ses bras, mais je ne voulais plus mettre les pieds par terre pendant une journée. Surtout que le lézard est resté dormir avec nous! Papa a dû le chasser avec le balai, et maman m'a expliqué qu'il était parti trouver à manger ailleurs. « Gâteau, gâteau ? » ai je demandé ? « Oui, c'est ça mon Loulou ».

Je crie aussi quand je vois des cucarachas, les cafards: ils courent très vite partout! Papa les poursuit avec sa tong et il fait scratch très fort dessus! Bien fait! J'essaie de faire pareil avec mon petit pied, comme ça, pour montrer que je sais. Ils n'ont qu'à bien se tenir ces cafards, et les fourmis aussi ! Il y a aussi des petites grenouilles qui habitent dans les trous du sol devant la maison, mais aussi des énormes crapauds qui se promènent tous les soirs. Maman en a déjà attrapé pour me faire voir comme ils savent bien sauter !

J'apprends plein de nouveaux mots tous les jours, comme pépin (ceux du melon!), tong (celles que j'ai au pied), téton (ceux sur le torse nus de papa), lézard (ceux qui courent par terre et sur les murs), dateau (pour parler des bateaux et autres planches de surf), main (pour demander qu'on m'emmène quelque part),daci (pour dire merci quand on me donne quelque chose), tin (pour dire tiens quand je donne moi quelque chose), dodo (pour dormir, quand je vais tout seul à la sieste), pipi (que je fais par terre), caca (que je fais parfois sur les toilettes comme un grand!), ham (pour demander à manger), deau (pour l'eau du bain et celle que je bois), pain (celui qu'on mange le matin), thon (pour le thon de la salade), i (pour le riz de la salade aussi), mamao (le nom brésilien de la papaye), thé (celui de maman que j'aime lui piquer), tchatchao (pour dire au revoir en agitant la main), tin tintin (pour la musique de la capoeira), tacadoum (pour parler des chevaux que papa et maman ont monté), tchin tchin (pour trinquer avec papa, maman et tous les gens présents), non non non (pour redire ce que je n'ai vraiment pas le droit de faire, comme escalader la fenêtre tout seul ou faire pipi sur le lit et ouvrir le placard à gâteaux), aïe (quand je me mords la main pour manifester ma frustration) et néné (pour parler de moi et des autres enfants, c'est le mot brésilien)

Avant, Zanna et Juan-P. habitait dans l'autre chambre de la maison, et c'était super car le matin, après leur réveil, je pouvais sauter sur leur grand lit et jouer avec eux un moment. Juan m'entrainait à la capoeira, me faisait une huppe sur la tête quand j'étais dans le bain, et moi je leur piquais leurs cartes et leur i-pod, et me cachais dans leur placard...Ils m'emmenaient aussi à la plage faire du surf avec Bruno qui est déjà rentré à Sao Paulo. Mais ils partent demain et rentrent en Argentine... Je n'aurais plus de baby sitter! (ndr: plus de moments tranquilles pour nous!). Je n'aurai plus personne pour jouer comme un fou, sauf mes parents, mais en ce moment, je les fatigue un peu qu'ils me disent... :(

Je vais faire des efforts, et ils m'ont promis qu'eux aussi, alors on va encore bien jouer! Pis, y'a tata Læt qui va bientôt venir nous voir, ça va être super cool, elle va me faire plein de câlins, et on va jouer dans les vagues!

 

 

Je vous fais un grand « beijo » à tous!