Ça faisait quelques jours que papa et maman me l'avait dit... et je l'attendais avec impatience, du haut de ma terrasse, en montrant la route du doigt et en disant : « Tata vroum vroum ! »

« Oui, Loulou, Tata Laet va venir en voiture pour nous voir ! » me rassure maman.

Et un jour, en fin de journée, alors que je me réveille de la sieste et que l'on s'apprête à sortir sur la plage se « bégné »... La voilà !!

Tata débarque les mains chargées de cadeau, comme d'habitude; moi, j'ai eu droit à un tee shirt plein de couleurs, où on voit la tête d'un bonhomme. Tata m'a dit que c'est le président des USA ! Moi, je l'aime bien mon tee-shirt... A chaque fois que je le vois, maintenant, je crie « tata ! »

Avec Tata Laet, on est allé se baigner et elle a essayé de m'apprendre à nager; elle m'a fait aussi un gros pâté de sable qui s'est écroulé tout seul avant même que je ne m'en occupe, puis elle a recouvert mes jambes de sable mouillé... Baah! Caca ! Je n'aime pas du tout ! Ça a fini en bataille de sable avec papa...!

Le lendemain, on est parti très tôt au marché de cascavel, avec la voiture de Tata. Il pleuvait à verse ! Tata a dû acheter un parapluie rouge à carreaux pour se protéger avec maman. Papa me poussait le long des allées étroites en évitant la foule et les flaques. On a dû rentrer assez vite et finir nos courses à Bébéribé, où on a choisi de gros poissons à griller ! Mmmm ! Papa, maman et Tata ont aussi acheté des hamacs. Wai, on va pouvoir se balancer dans notre nouvelle maison !

L'après midi, après ma sieste, on est allé tous jouer dans les vagues... un rouleau surprenant m'a emporté ! J'ai perdu mon chapeau d'eau, et Papa aussi. On ne les a jamais retrouvés !

Le lendemain, dimanche, encore un départ de bonne heure; moi, ça ne me dérange pas, je suis debout tous les jours entre 5h30 et 6 h du mat ! Direction le Lagon d'uruau, avec Tata aventure au volant sur les petites routes de terre inondées de grosses flaques, comme des mares à canard ! Je suis assis derrière, sur Maman ou Papa, c'est confortable ! Et bien, on a failli le rater le lagon, après avoir tourné bien 40 mn... et puis mam a vu de l'eau au bout d'un chemin, on y est allé... gagné ! Je me suis jeté dedans ! Trop bon... Et on a bu une coco verde, la première de Tata !

A 11h, on repart (c'est qu'elle a la bougeotte tata ! ) à Canoa Quebrada (canot cassé). 1 heure de route... Un p'tit restau, des courses pour tata (elle cherchait des tongs et un tee shirt blanc pour protéger sa peau encore plus claire que la mienne !) et nous voilà encore à l'eau. Je ne me lasse pas... Retour avant la nuit, je suis déjà bien fatigué. Mais Tata aussi ! On dirait pas, mais ça pompe le grand air !

Pour le dernier jour avec tata, on est parti à pied le long des falaises. Et j'ai marché ! Oui Oui ! Au moins 500 m... Puis maman m'a porté sur son dos, avec ses mains derrière mes fesses. Il paraît que je suis devenu très lourd! On a cherché les sources d'eau douce et de l'argile pour se badigeonner le corps. Enfin, moi je voulais pas. Mais papa m'a courru derrière pour me recouvrir de cette substance visqueuse et beige... Baaaah ! On était tous rosés et bizarres, des gens nous ont pris en photos... et on a marché jusqu'à une autre source pour se rincer. Ouf ! Moi, j'ai pu m'amuser à sauter sur un rebord de sable pour le faire s'écrouler et glisser dessus. Tata est partie découvrir les environs, puis elle nous a rejoint au pas de courses comme on rentrait rapidement. Le soleil monte vite ! Il faut nous protéger, ça chauffe, « fff fff »!

Mais voilà, après la sieste Tata me dit « Je pars mon Loulou ! » « Oh, non! » On s'amusait bien ! On s'en est fait des câlins ! Mais j'en veux encore !

J'ai fait des coucous à Tata qui était derrière son volant, je lui ai fait des bisous et dit mon inimitable « tchatchao ! », puis elle est partie et a disparu après un virage...

 

Bon, mais on se reverra en France, promis ?