Et voilà de mes nouvelles…

J’ai passé une semaine à la poussada de Sonho Meu de Paraty, où je n’ai pas croisé d’autres enfants (enfin, à part des grands, bien sympas d’ailleurs !) mais le proprio était vraiment chouette avec moi ! Il me promenait parfois aux alentours, me prenait dans ses bras, et faisait « vroum vroum » avec moi !
Quand même, on est allé avec Papa et maman se promener dans le petit quartier populaire voisin, un jour où la pluie se faisait un peu oublier… et là, j’ai tapé le ballon sur un terrain de foot du quartier, avec des enfants d’ici qui ont gentiment attendu que je sois lassé…
Puis on a rencontré Théo avec sa maman Kasia, un jour ou j’étais un peu fiévreux. On a tous les deux le même âge ! Je suis allé jouer et danser chez lui un après midi, puis à la plage gratter le sable un autre jour, et on a fini par habiter chez eux pendant quatre jours ! Je me suis bien amusé avec les jouets de Théo, il a un gros camion et un tracteur musical génial ! Parfois, on s’est un peu disputé, mais on s’est aussi fait de gros câlins ! Guilhem, son papa, m’a balancé très fort dans son hamac, c’était trop bien ! Et puis, j’ai bien mangé, comme à la maison : cuisine bio et végétarienne, un régal!
Enfin, on est reparti, on en avait marre de la pluie… On a pris un autobus puis un taxi pour Rio, et j’avais du mal à tenir en place ! Le lendemain, encore taxi, puis avion et bus pour Salvador ! J’ai fini par m’endormir dans le bus, il y avait trop d’embouteillages et c’était déjà tard…Le lendemain matin, j’étais réveillé trop tôt 5h30 ! (bon, ya une heure de moins ici qu’à Rio, mais Papa et Maman n’étaient pas très  contents !) J’avais hâte de repartir, j’ai aidé à ranger les affaires, à enfiler nos chaussures et « vroum vroum » à tout va !
Pas déçu, on a pris le bateau ! Pour l’île d’Itaparica, dans la baie juste en face de Salvador. Il parait que l’eau y est claire et tiède, les plages blanches bordées de cocotiers (mmm! J’adore!) On va essayer de trouver un appartement à louer…Ici, les enfants sont tous noirs de peau, j’ai vraiment pas la couleur locale ! C’est pas difficile de m’avoir à l’œil ! Même si je bronze encore un peu (et oui tata Alex !) je ne serai jamais comme ça !
Tout à l’heure, avant le repas, j’ai eu un gros chagrin : maman discutait dans le magasin de jouets d’une dame, je l’ai suivie et j’ai flashé sur les gros camions en plastique ! On est reparti sans, on n’a pas la place d’en emmener un…  snifff… première grosse déception.
Bon, je vais à la sieste… tout ça m’a bien fatigué !