Deuxième jour à Rio, premières impressions en vrac...

Il fait chaud, torride déjà pour une fin de printemps (à mon gout en tout cas, j''ai des soucis avec la chaleur...), on est tout moite tout le temps ! Mais comment font les cariocas pour garder leur fraicheur, leur sourire, leur vivacité et bonne humeur avec un climat pareil ? Et pour certains leur jean et leurs baskets ?? Bon, on trouve des ventilos et de la clim presque partout, mais dehors, à part le petit vent marin... Bon, on va certainement s''acclimater et oublier de se doucher trois fois par jour !! lol !

L''océan est presque tiède ! enfin, c''est comme ça que je l''ai ressenti en m''y glissant hier soir, vers 19 h ... trop facile de s''immerger ! On est loin des côtes océaniques bretonnes et landaises ! Belle ambiance sur la plage jusqu''à 20h environ : familles et jeunes viennent jouer, goûter, nager... et jettent leur détritus à même le sable ! Gare où on met les pieds ! Il semble que tout soit nettoyé dans la nuit. On trouve des chaises à louer, des douches démontées chaque soir, des vendeurs de coco fraiche (encore...) et j''en passe. Vaut mieux éviter d''y aller aux heures chaudes, d''après la jolie couleur de peau de nos voisines de rue anglaises...

Le quartier d''Ipanema est plutôt tranquille : à la fois résidentiel et commerçant, on y trouve tout ce que l''on souhaite; surtout des vendeurs de tongs à gogo, les fameuses havaianas, déclinées dans tous les tons et styles; tout le monde en raffole ici ! Les filles y rajoutent même des bijoux, histoire d''être tendance... Par contre, on ne peut pas dire que le quartier est bon marché; la tranquilité à un prix j''imagine... Notre ruelle privée (fermée par un portail) est à trois rue de la plage d''un côté, et trois rue du lagon de l''autre; deux ambiances. C''est amusant de voir les brésiliens traverser le quartier citadin pied nu et en short de bain, alors que d''autres à côté sont super bien fringués ! ils vont à la plage avec rien, pas même une serviette la plupart du temps !

Pas évident de ne pas parler la langue, et surtout quand les chauffeurs de taxi font semblant de ne pas comprendre... hum, ça me rappelle Istanbul ! Donc on paye tarif de nuit au lieu de jour, et on fait quelques tours de pâtés de maison en trop... Faut bien que les touristes écopent un peu ! Pour le reste, les locaux sont plutôt sympas et serviables. Surtout quand on se promène avec un bébé blondinet aux yeux bleus !! ça aide semble t''il ! lol !

Bon, mais ici c''est la grande ville, et j''ai quand même hâte de trouver un coin plus tranquille, à  grandeur humaine, sur la côte...